Juste l'eau, la lumière, la chaleur... Les rires sur

la plage et le vent...

Ensuite, je prends mes crayons et mes pinceaux et j'essaie d'en faire sortir toute l'énergie que j'ai capté, les détails qui m'ont touchée.

J'ai grandi sur la plage, et toute petite déjà, je dégustais ces moments où,

allongée sur mon drap de bain, dans la torpeur, j'ouvrais les yeux à mi-clos

sur des scènes saturées de lumière dans une cacophonie de rires et d'avions publicitaires qui passent...

C'était et c'est toujours pour moi une seconde magique, un clic-clac intérieur fixant les images intimes de bonheurs vifs, de moments de grâce

et de liberté.

                                                                                                                                          Emilie Arnoux